Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://i76.servimg.com/u/f76/11/75/21/80/12013011.gif

 

Suite à l’article « Pour un « bonjour », elle perd son agrément » paru dans La Voix de l’Ain du 22 mars dernier, des internautes se sont émus, en particulier sur les réseaux sociaux.


" Je tiens à réaffirmer que le Conseil général a, dans sa décision de retrait d’agrément, après avis de la commission composée paritairement d’assistantes maternelles élues et de représentants du Département, assumé le rôle de protection de l’enfance qui lui incombe, suite à plainte de familles.


Il y a dans ce dossier des éléments sérieux couverts par le secret professionnel qui n’ont pas à être portés sur la place publique. La Justice serait saisie par l’intéressée, laissons-la faire son travail.


Qui peut croire sérieusement, un seul instant, que l’agrément a été retiré pour un « bonjour» demandé à l’enfant ? Qui peut croire, honnêtement, que l’apprentissage de la politesse n’est pas une priorité éducative reconnue comme telle par les services départementaux ? Qui peut croire, de bonne foi, que le respect d’une alimentation équilibrée est une notion ignorée du Conseil général ?


Les faits sont bien entendu sans commune mesure avec cela. Il s’agit de manquements établis aux principes de sécurité, de santé et d’épanouissement des enfants accueillis exigés par le code de l’action sociale et des familles. Il s’agit de rigidités, de privations et de blocages. Pour le Conseil général, il s’agit de garantir à tous les parents des conditions d’accueil adaptées pour leurs enfants, tout simplement".


Christine GONNU
Vice-présidente du Conseil général de l'Ain
chargée de l'enfance, de la jeunesse et de l'action éducative

 

 

 

 

Tag(s) : #mon oeil sur le métier

Partager cet article

Repost 0